Le système est inactif depuis un moment et va revenir à l'écran d'accueil dans 20. Pour en empêcher, veuillez toucher l’écran.
Menu principal
Select language

Les travaux de restauration

En 1869, les travaux de restauration commencèrent avec la Maison du Chapitre. L’intention était de restaurer l’église pour lui redonner son aspect d’origine et éliminer les ajouts ultérieurs. Cependant, personne ne s’accordait sur l’aspect qu’elle avait au moyen âge.

Dans les années 1870, la restauration de l’octogone et du chœur fut entreprise, suivie de celle de la tour et du transept. Ces travaux s’achevèrent au début du XXe siècle, et en 1905 commença la reconstruction de la nef et du fronton ouest. La nef fut terminée en 1930 et le fronton ouest dans les années 1980. Ce n’est qu’en 2001 que la dernière voûte à l’intérieur des tours ouest fut mise en place.

Les travaux de restauration de la cathédrale de Nidaros

Une organisation pour la restauration de l’église de Trondheim, Throndhjems Domkirkes Restauration, a été créée afin d’effectuer les travaux de restauration. Celle-ci a été établie sous la forme d’un atelier médiéval, avec des artisans et des artistes : tailleurs de pierre, maçons, ferronniers, verriers, charpentiers et plâtriers. Les travaux étaient supervisés par l’architecte de la cathédrale.

Avec le temps, l’organisation a changé de nom et elle s’appelle aujourd’hui Nidaros Domkirkes Restaureringsarbeider. Outre les travaux de restauration permanents, à présent, elle est également responsable de la gestion du palais de l’archevêché ainsi que de la diffusion de l’histoire de la cathédrale.

Restaureringsarbeidere.
Restaureringsarbeidere.

La cathédrale de Nidaros aujourd'hui

La cathédrale de Nidaros telle qu’elle est aujourd’hui porte les traces des restaurations entreprises à partir du XIXe siècle ; par exemple, tous les vitraux datent de la période de restauration. Cependant, des parties importantes de la cathédrale sont restées telles qu’elles étaient au moyen-âge.

Si la cathédrale de Nidaros est un monument représentatif du Royaume de Norvège médiéval, elle est également un symbole de l’organisation ecclésiastique et d’une certaine architecture internationale au moyen âge. Le style roman qui se retrouve dans de nombreuses parties du bâtiment est un héritage de l’Empire Romain. Les styles roman et gothique ont en outre de nombreux points communs avec l’architecture arabe.